Physique & Chimie au lycée

Cours de physique-chimie pour les classes de 1ère et Terminale

Sommaire
SP-1 ES-1
SP-T ES-T
3e SNT
Divers Annales

Le Grand Oral

Vos autres professeurs vous ont déjà certainement parlé du grand oral. Voici un résumé des points les plus importants, extraits des textes officiels.

Fiche technique

Préparation : 20 minutes

Durée totale : 20 minutes

  1. Présentation d’une question (5 minutes)
  2. Échange avec le candidat (10 minutes)
  3. Échange sur le projet d’orientation du candidat (5 minutes)

Objectif de l’épreuve

L’épreuve permet au candidat de montrer sa capacité à prendre la parole en public de façon claire et convaincante. Elle lui permet aussi de mettre les savoirs qu’il a acquis, particulièrement dans ses enseignements de spécialité, au service d’une argumentation, et de montrer comment ces savoirs ont nourri son projet de poursuite d’études, voire son projet professionnel.

Les deux questions

Ces questions portent sur les deux enseignements de spécialité soit pris isolément, soit abordés de manière transversale dans une question ou les deux. Elles mettent en lumière un des grands enjeux du ou des programmes de ces enseignements. Elles sont adossées à tout ou partie du programme de première et/ou de terminale. Elles sont élaborées et préparées par le candidat avec ses professeurs et, s’il le souhaite, avec d’autres élèves.

Conseils pour le choix d’une bonne question

  • La possibilité de répondre par « oui » ou par « non » à la question est à éviter.
  • La durée de présentation de la question n’étant que de 5 minutes, pour pouvoir l’aborder en profondeur, la question ne doit pas être pas trop ouverte, ou le problème trop complexe.
  • Le développement de la réponse peut prendre appui sur des manipulations réalisées par l’élève, des résultats expérimentaux publiés, des articles scientifiques et des activités de programmation.
  • Il faut garder le niveau attendu (terminale / spécialité) pour le développement et la réponse à la question et ne pas être trop simpliste. Par exemple s’appuyer sur une modélisation ou des éléments quantitatifs. La réponse à la question vise un auditeur non spécialiste, mais dit rester correcte du point de vue scientifique.

Déroulement

1. Présentation d’une question (5 minutes)

Au début de l’épreuve, le candidat présente au jury ses deux questions.

Le jury choisit une des deux questions. Le candidat dispose de 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et réaliser, s’il le souhaite, un support qu’il remettra au jury sur une feuille qui lui est fournie. Ce support ne fait pas l’objet d’une évaluation. L’exposé du candidat se fait sans note.

Le candidat explique pourquoi il a choisi de préparer cette question pendant sa formation, puis il la développe et y répond.

2. Échange avec le candidat (10 minutes)

Le jury interroge ensuite le candidat pour l’amener à préciser et à approfondir sa pensée. Il peut interroger le candidat sur toute partie du programme du cycle terminal de ses enseignements de spécialité et évaluer ainsi la solidité des connaissances et les capacités argumentatives du candidat.

3. Échange sur le projet d’orientation du candidat (5 minutes)

Le candidat explique en quoi la question traitée éclaire son projet de poursuite d’études, voire son projet professionnel. Il expose les différentes étapes de la maturation de son projet (rencontres, engagements, stages, mobilité internationale, intérêt pour les enseignements communs, choix de ses spécialités, etc.) et la manière dont il souhaite le mener après le baccalauréat.

Le jury mesure la capacité du candidat à conduire et exprimer une réflexion personnelle témoignant de sa curiosité intellectuelle et de son aptitude à exprimer ses motivations.

Grille d’évaluation

très insuffisant insuffisant satisfaisant très satisfaisant
Qualité orale de l’épreuve
Difficilement audible sur l’ensemble de la prestation. Le candidat ne parvient pas à capter l’attention. La voix devient plus audible et intelligible au fil de l’épreuve mais demeure monocorde. Vocabulaire limité ou approximatif. Quelques variations dans l’utilisation de la voix ; prise de parole affirmée. Il utilise un lexique adapté. Le candidat parvient à susciter l’intérêt. La voix soutient efficacement le discours. Qualités prosodiques marquées (débit, fluidité, variations et nuances pertinentes, etc.). Le candidat est pleinement engagé dans sa parole. Il utilise un vocabulaire riche et précis.
Qualité de la prise de parole en continu
Enoncés courts, ponctués de pauses et de faux démarrages ou énoncés longs à la syntaxe mal maîtrisée. Discours assez clair mais vocabulaire limité et énoncés schématiques. Discours articulé et pertinent, énoncés bien construits. Discours fluide, efficace, tirant pleinement profit du temps et développant ses propositions.
Qualité des connaissances
Connaissances imprécises, incapacité à répondre aux questions, même avec une aide et des relances. Connaissances réelles, mais difficulté à les mobiliser en situation à l’occasion des questions du jury. Connaissances précises, une capacité à les mobiliser en réponses aux questions du jury avec éventuellement quelques relances Connaissances maîtrisées, les réponses aux questions du jury témoignent d’une capacité à mobiliser ces connaissances à bon escient et à les exposer clairement.
Qualité de l’interaction
Réponses courtes ou rares. La communication repose principalement sur l’évaluateur. L’entretien permet une amorce d’échange. L’interaction reste limitée. Répond, contribue, réagit. Se reprend, reformule en s’aidant des propositions du jury. S’engage dans sa parole, réagit de façon pertinente. Prend l’initiative dans l’échange. Exploite judicieusement les éléments fournis par la situation d’interaction.
Qualité et construction de l’argumentation
Pas de compréhension du sujet, discours non argumenté et décousu. Début de démonstration mais raisonnement lacunaire. Discours insuffisamment structuré. Démonstration construite et appuyée sur des arguments précis et pertinents. Maîtrise des enjeux du sujet, capacité à conduire et exprimer une argumentation personnelle, bien construite et raisonnée.